Cuisiner au Laos

Finaliser la phase pilote.

Dans le nord du Laos, près de 100% de la population rurale et 90% de la population urbaine ont recours au bois comme énergie de cuisson. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la pollution intérieure tue 4.3 millions de personnes chaque année. La cause la plus importante provient de la combustion du bois ou du charbon avec des cuiseurs inefficaces qui entraînent une série d’effets négatifs sur la santé des humains et sur l’environnement. La « Clean Stove Initiative » au Laos est une initiative partagée entre la Banque Mondiale et le Gouvernement du Laos.

La phase 1 consistait à dresser un bilan de la situation et à développer une stratégie spécifique d’intervention.

La phase 2, qui a débuté en mai 2013, avait pour objectif principal de mettre en place la stratégie d’intervention notamment via le renforcement des capacités, l’amélioration des conditions propices à développer le marché dans le pays et en préparant le développement des activités de promotion des foyers améliorés au Laos. Le support technique pour l’implémentation de la phase 2 a été confié à StovePlus, un programme du GERES, en partenariat avec le « Lao Institute of Renewable Energy” (LIRE).

Dans le cadre de cette intervention, StovePlus a fourni les services suivants :

-  Etude de Référence :
L’étude s’est focalisée sur des échantillons de la population située dans les provinces du Nord du Laos (Oudomxai, Luang Prabang et Xiengkhouang). D’autre part, une analyse du marché a été réalisée pour identifier la segmentation des utilisateurs de cuiseurs et leurs préférences.

-  Recherche et Développement :
Le but est d’introduire un nouveau modèle de four qui fonctionne de façon plus efficace que celui des foyers traditionnels. Ce nouveau modèle doit être adapté à la production et à la distribution locale. Il doit aussi être facilement accessible et répondre aux critères d’acceptation des utilisateurs. Un laboratoire de tests a été développé en collaboration avec LIRE pour prendre en charge ce service à l’avenir. Aujourd’hui, 2 producteurs locaux ont été formés à la production de foyers améliorés (à la différence du foyer traditionnel). 200 appareils ont été produits parmi lesquels 50 ont été distribués aux populations afin de tester le degré d’adoption des appareils. Ces 50 familles ont témoignées du fait qu’elles sont satisfaites des performances des foyers qui leur permettent d’économiser du carburant et du temps et qui répondent à leurs besoins en terme de pratiques culinaires.

-  Standard et Labellisation:
StovePlus a apporté son soutien à l’équipe gouvernementale impliquée dans le projet CSI en rédigeant une proposition pour instaurer un standard national pour les foyers améliorés. Ce document rassemble un ensemble des critères nécessaires et minimaux pour juger la bonne performance des foyers améliorés au Laos et il propose un schéma simple de labellisation.

L’appui apporté par StovePlus  repose en grande partie sur la longue expérience du GERES au Cambodge dans ce secteur. Par ailleurs, StovePlus  vient actuellement en appui à des initiatives en Indonésie, au Myanmar, au Sierra Leone et au Mali sur des projets de foyers améliorés.

Nous espérons que ces résultats prometteurs conduiront à d’autres engagements de la sorte de la part des parties investies dans le marché d’appareils de cuisson plus propres et plus efficaces dans un avenir proche.