Productrice Indonésienne

Dans la région spéciale de Jogjakarta, l’un des volets de notre soutien au projet Clean Stove Initiative, mené en partenariat avec la Banque Mondiale et le gouvernement indonésien, consiste à soutenir des petits producteurs en leur donnant les moyens de faire évoluer leur production, à la fois qualitativement et quantitativement.

StovePlus s’est engagé pour les aider à renforcer leur modèle économique. La réussite dépend de la professionnalisation de leurs activités. Jusqu’ici, notre équipe a concentré ses efforts sur l’élaboration de foyers de qualité en s’inspirant des foyers traditionnels.

NOS PARTENAIRES

Le premier artisan, Pak Lamno, travaille l’argile depuis l’âge de 15 ans. Il termine l’école élémentaire, puis se lance dans la poterie.

Travaillant directement à domicile, son espace aménagé, très sommaire, ne lui permet pas une production de grande taille.

Sa femme n’est pas étrangère au métier : elle vient d’une famille de potiers et apporte une aide précieuse. Le couple est actuellement en capacité de produire 800 mortiers, 800 woks en terre, 800 plats et 100 foyers traditionnels par mois ; mais ce n’est pas suffisant pour gagner suffisamment d’argent et améliorer leurs conditions de vie.

Pak Lamno ne s’est pas engagé dans ce programme uniquement pour augmenter ses revenus mais aussi pour se différencier des autres producteurs grâce à un produit plus efficace. Cela lui permet également d’apprendre quelque chose de nouveau.

Une artisane est aussi impliquée dans le projet, Ibu Tumira. Elle aussi a commencé à produire des foyers de cuisson très jeune.

Elle est équipée d’un tour de potier pour travailler l’argile qu’elle achète à un négociant local, elle dispose ensuite ses poteries dans des feuilles de bambou qu’elle fait brûler.

Pas très loin de ce four improvisé, les fameuses « Cars » du célèbre dessin animé sèchent au soleil. Ces tirelires sont vendues légèrement plus chères que les foyers traditionnels et c’est la raison pour laquelle ils les produisent : augmenter quelque peu leur revenu.

Aujourd’hui aidée de sa fille, Ibu Tumira a acquis une longue expérience tout au long de sa vie. Toutes deux sont en capacité de produire 150 foyers Anglo, 80 foyers Keren, 350 marmites, et 60 foyers améliorés Super Keren par mois. Les raisons de son engagement dans ce programme son similaires à ceux de Pak Lamno. Elle explique qu’elle souhaite améliorer ses produits et les différencier des autres producteurs. Elle espère ainsi pouvoir augmenter les prix et améliorer ses revenus.

L’un de ses foyers Super Keren est actuellement testé par le laboratoire de Yayasan Dian Diesa, aussi partenaire du programme Clean Stove Initiative. Si les résultats, attendus très prochainement, sont positifs, les foyers seront éligibles au système de subventions mis en place par le programme. Un bon coup de pouce en perspective pour l’aider à développer son activité.

DES OBSTACLES ?

Oui, évidemment.

Les deux artisans doivent aussi se munir des outils nécessaires. Par exemple, un outil a été imaginé pour mouler les pots de l’intérieur et leur donner à tous la même taille. Pak Lamno l’a déjà reçu et l’utilise pour sa production. D’autres outils sont élaborés pour répondre aux besoins des producteurs locaux, ils leurs sont fournis, accompagnés de formations. Ils peuvent par la suite les fabriquer eux-mêmes ou les réparer avec le matériel qu’ils ont sur place.

Une autre difficulté rencontrée concerne l’assemblage de foyers améliorés avec toutes les différentes pièces qui composent le produit fini. La solution envisagée est de travailler avec des partenaires capables de surmonter cet obstacle : les agrégateurs de marché. S’ils l’acceptent, ils auront pour tâche de rassembler les travailleurs de l’argile, les fabricants de seaux en zinc, les détaillants de ciment, les fabricants de grille en argile, et les travailleurs de balles de riz. Les agrégateurs de marché bénéficieront aussi de formations sur l’assurance qualité contrôle, la technologie des produits, etc.

Ce sont des étapes nécessaires à franchir avant d’arriver au but final, à savoir, rendre disponible sur le marché indonésien un foyer amélioré produit localement.

Affaires à suivre…