Myanmar

Myanmar

Le Myanmar est le deuxième pays le plus grand d’Asie du Sud-Est avec une population de 60 millions d’habitants dont 66% vivent en zone rurale (estimation datant de 2010). Il est répertorié parmi les PMA de la région. Plus de 70% de la population dépend du charbon de bois et du bois de chauffage pour ses besoins quotidiens (cuisine, chauffage…). Dans les zones rurales, où le bois peut être ramassé dans les environs des foyers, près de 100% des habitants se trouvent dans cette situation et utilisent des foyers ouverts. D’autre part, les ressources forestières se font de plus en plus rares, ce qui a pour conséquence d’allonger les trajets pour les femmes et les jeunes filles qui vont ramasser le bois. En effet, 58% du temps, cette tâche revient aux femmes. Calculé sur une année, elles passent en moyenne 217 heures à aller ramasser du bois (Mercy Corps-Myanmar, 2012).

Objectifs

Ce projet vise à améliorer l’accès à des foyers améliorés certifiés, plus propres et plus efficaces, fonctionnant à la biomasse. Ces fours sont à destination des populations les plus vulnérables du Myanmar. Ce projet a pour objectif de contribuer au développement économique local, à la réduction de la pauvreté et à l’atténuation des changements climatiques.

Offrir un accès élargi à des foyers améliorés certifiés, efficaces et propres

afin de contribuer au développement d’opportunités économiques, de réduire la pauvreté et d’atténuer les changements climatiques

Encourager les entrepreneurs à assurer une haute qualité sur toute la chaîne de valeur

par le transfert des bonnes pratiques, de savoir et de technologie

Mettre en place un cadre politique plus paritaire

afin de créer un environnement favorable pour supprimer les barrières institutionnelles et financières

Créer les conditions pour reproduire et développer

pour renforcer le secteur, améliorer la chaîne de valeur et répondre aux besoins des utilisateurs

Cuisiner au Myanmar

« Grâce à ce projet, nous pourrons développer et diffuser des foyers améliorés certifiés et standardisés au Myanmar, ce qui est l’un des besoins principaux dans ce secteur. »

Zaw Zaw Han, Chef de projet adjoint

Notre intervention, les services fournis

Étude de référence

Une évaluation du marché birman des cuiseurs sera menée incluant une enquête socio-énergétique sur les utilisateurs et un recueil d’information macro-économique relative au secteur

En savoir plus sur le service: Étude de référence

Tests et R&D

Un dispositif de tests et de développement des cuiseurs sera établi pour aider à la mise en place des conditions pour aider à la croissance du marché des cuiseurs. Des Formation de spécialistes dédiés aux tests afin d’appliquer les protocoles internationalement reconnus sur les performances des cuiseurs sont prévues. Les tests d’émission et le développement des cuiseurs sur demande seront menés de façons objective et indépendante par les spécialistes.

En savoir plus sur le service: Tests et R&D

Standards et Labellisation

Un cadre de standards génériques au Myanmar sera dessiné par le MoECAF avec le soutien de conseillers et des porteurs de projet.

En savoir plus sur le service: Standards et Labellisation

Assurance qualité et contrôle qualité

Les institutions gouvernementales birmanes, tel que le Ministère de la Protection de l’Environnement et des Forêts (MoECAF) et ces divisions techniques appuieront et prendront part à l’implémentation des activités du projet en tant que conseillers, partenaires et gestionnaires du secteur pour assurer la qualité à chaque étape de la chaîne de production.

En savoir plus sur le service: Assurance qualité et contrôle qualité

Suivi et Évaluation

La chaîne de production des foyers améliorés sera renforcée grâce à la participation des institutions gouvernementales birmanes, aux activités de mise en œuvre du projet en tant que conseillers, partenaires et gestionnaires du secteur. Des actions telles que le développement de formations professionnelles, des échanges sur la viabilité de plan d’activités, l’introduction de mécanismes de contrôle qualité, le transfert de technologie, etc. seront développées.

En savoir plus sur le service: Suivi et Évaluation

Soutien à l’entreprenariat

Des activités de promotion des appareils seront développées (prenant en compte la question des genres) et des activités de marketing pour augmenter la demande utilisateurs et accroître l’intérêt des populations pour les cuiseurs améliorés. Augmenter la demande pourra ainsi amener à un accroissement des bénéfices pour l’ensemble de la chaîne de production.

En savoir plus sur le service: Soutien à l’entreprenariat

Accès au financement

Les barrières financières et institutionnelles pourront être éliminées en implantant une association interprofessionnelle de producteurs et de distributeurs de foyers améliorés, soit une alliance nationale pour les foyers améliorés, pour le développement du secteur. L’objectif est de faciliter le dialogue entre les acteurs politiques et ceux du marché des foyers, d’analyser les possibilités d’accès à des financements, les impacts d’investissements, etc.

En savoir plus sur le service: Accès au financement

Partenaires

Union Européenne

Groupe Energies Renouvelables Environnement et Solidarités - GERES

StovePlus

Ever Green Group (EGG), Myanmar

ETC Energia, Netherlands

Improved Cookstoves Producers and Distributors Association in Cambodia (ICoProDAC), Cambodia

Département des Forêts du Ministère de la Protection de l'Environnement et des Forêts du Myanmar

Le Myanmar a subi de nombreuses influences étrangères au cours de son histoire : chinoise, indienne, thaïlandaise, anglaise… En plus de cela, 130 ethnies différentes coexistent dans le pays, avec leur propre langue, leur propre culture. Elles représentent en tout le tiers de la population. Ainsi, musulmans (qui eux-mêmes sont divisés entre indiens, persans, arabes et plus encore d’ethnies), bouddhistes, chrétiens, hindous composent la population. Toutes ces influences réunies jouent un rôle important dans la vie culturelle de Birmanie et on les retrouve dans la cuisine, l’architecture, la musique…

Les défis

Plusieurs décennies de troubles politiques, de régime militaire, de sanctions économiques, de guerres et de conflits socio-politiques ont étouffé son économie et ont entraîné son isolement politique.

Avec l’arrivée au pouvoir du président Thien Sein, élu en 2010 suite à des élections parlementaires, le nouveau gouvernement a entamé une série de réformes politiques et économiques pour l’ouverture du pays au reste du monde.

La reconnaissance par le gouvernement de graves problèmes dans le secteur du développement amorce un véritable tournant pour obtenir un soutien pour les projets de développement au niveau local et pour implémenter des nouveaux cadres d’actions politiques.

Cette transition est un moment unique mis en avant par l'Initiative de l'Union européenne concernant l'énergie (EUEI - PDF, 2012) qui évoque un effet saute-mouton et met ainsi en avant la nécessité d’apporter des bonnes pratiques dans le secteur du développement au Myanmar.

Réduire la consommation de biomasse à travers les Foyers Améliorés est l’une des solutions les plus largement reconnues pour permettre une réduction des coûts pour les ménages. Toutefois, la production de foyers de cuisson reste non standardisée et fragmentée. D'autre part, les consommateurs obtiennent rarement des informations sur la qualité, la performance ou encore les conditions de sécurité lors de l’utilisation.

De plus, l’absence d’équipements pour tester les foyers, de protocoles et de standards constituent l’obstacle le plus contraignant pour contrôler la qualité et réguler ce marché informel. Il n’existe pour l’instant aucun cadre politique appliqué à ce secteur; cependant, une collaboration interministérielle pour mettre en place une politique énergétique au Myanmar est en cours.